Historique

Le Prix littéraire Damase-Potvin est destiné aux jeunes de 15 à 35 ans de notre région.  

Les participants doivent écrire une nouvelle littéraire originale et inédite, sous couvert de pseudonyme, d’une longueur de 2 à 3 pages inspiré par le thème annuel dévoilé lors du lancement. Les textes sont évalués par un jury composés de personnalités impliquées dans diverses sphères du milieu littéraire et culturel régional. Ils sont jugés selon le respect du genre, du format, du thème, leur originalité, la richesse de la prose et la qualité de la langue. Les lauréats sont maintenus secrets et dévoilés lors du gala. 

Créé en 1994, sous l’impulsion de l’auteur André Girard et de madame Carolle Lapointe le concours, alors exclusivement baieriverain, est associé au Café-Jeunesse de La Baie. En 1996, il s’ouvre aux auteurs de toute la région. 

En 1999, la bibliothèque municipale de La Baie s’associe à l’équipe de bénévoles en mettant à leur disposition ressources techniques et expertise. 

En 2003 l’implication du club Optimiste de La Baie permet l’ouverture de la catégorie Jeunesse. 

Un recueil 10e anniversaire réunissant tous les textes gagnants depuis la fondation est publié en 2003; 

À compter de 2007, les participants se voient offrir une rencontre exclusive avec le président d’honneur à l’occasion du gala de manière à ce que chacun puisse retirer quelque chose de leur participation. Ils peuvent ainsi bénéficier de l’expérience d’un écrivain réputé et échanger avec lui sur les questions qui les préoccupent, dans un groupe restreint. 

Le prix fait relâche en 2010 et 2011 par manque de bénévoles, pour reprendre en 2012 avec une toute nouvelle équipe jeune et dynamique. 

Les bourses sont bonifiées à deux reprises au cours de l’histoire du Prix. En 2003 elles passent de 900$ à 1500$ et en 2012 de 1500$ à 2000$ pour se déployer maintenant comme suit : 

Catégorie adulte (21 à 35 ans)

1er Prix          600$

2e Prix           400$

3e Prix           250$ 

Catégorie jeunesse (15 à 20 ans)

1er Prix          350$

2e Prix           250$

3e Prix           150$ 

Catégorie professionnelle

1er Prix          1000$

Le site Internet www.damase-potvin.com est actualisé en 2014 et une page Facebook est créée. 

En 2015, un volet professionnel est implanté à l’occasion du 20e anniversaire du Prix. 

L’équipe de Damase-Potvin est en recherche constante de moyen de financement et de partenariat afin de maintenir la qualité des outils promotionnels permettant d’atteindre les auteurs, et de conserver une image sérieuse et professionnelle et également pour assurer la pérennité du prix et la visibilité des lauréats au travers des évènements littéraires et culturels tout au long de l’année. 

Présidents (es) d'honneur au fil des années

1994   Georgette Lebel Potvin (nièce de Damase Potvin)

1995   Gérard-Raymon Morin + Gilbert Filion (députés)

1996   Marc Saint-Pierre (conseiller + Prés. Club Optimiste)

1997   Élisabeth Vonarburg (auteure)

1998   Yvon Paré (auteur, journaliste)

1999   Jean-Alain Tremblay (auteur)

2000   Gilles Lalancette (journaliste)

2001   Olivette Lévesque Babin (auteure)

2002   Jean-Claude Larouche (éditeur)

2003   Robert Dôle (écrivain)

2004   Stanley Péan (écrivain)

2005   Danielle Dubé (écrivaine)

2006   Daniel Danis (écrivain)

2007   Patrick Senécal (écrivain)

2008   François Gravel / Michèle Marineau (écrivains)

2009   Benoît Bouthillette (écrivain)

2010   Pas d’édition

2011   Pas d’édition

2012   Michel Marc Bouchard (écrivain)

2013   Marie-Sissi Labrèche (écrivaine)

2014   Samuel Archibald (écrivain)

2015   Mylène Bouchard (écrivaine)

2016   Larry Tremblay (écrivain)

2017   Marie Christine Bernard (écrivaine)

 

Qui est Damase-Potvin?

Damase Potvin est né à Bagotville le 16 octobre 1879. Il est le deuxième enfant d’une famille de 7. Il mourra le 9 juin 1964 à l'âge de 84 ans et 8 mois. 

Selon Mgr Victor Tremblay, il aura été l'un des très rares Canadiens français qui auront vécu de leur plume et uniquement d'elle. Le bilan de sa carrière mentionne qu'il a écrit 32 volumes et 2 pièces de théâtre; il a rédigé et parfois fondé 4 journaux et revues, dont l'un, Le Travailleur  était publié à Chicoutimi. 

Il vivra à Bagotville jusqu'à l'âge de 7 ans. À cette époque, son père accepte un emploi au sein de l'entreprise de Damase Jalbert. Damase fera une bonne partie de ses études primaires à Saint-Jérôme. Il entre au Séminaire, en classe seconde, en septembre 1894. Il en sortira en juin 1903, après ses études classiques. Élève sérieux, travailleur et affable, il soigne sa formation littéraire et artistique. Il dévore les écrits de Jules Verne et de Lamartine. 

Il avouera que c'est Mgr Lemieux qui lui a communiqué le feu sacré pour l'écriture en lisant, devant ses confrères, "Une nuit de Noël" (premier écrit dans L'Oiseau-Mouche, le 18 décembre 1897). Il écrira 49 articles dans le journal du Séminaire.